Nous sommes en 2021 et il était temps que je vous présente mes vœux puisqu'au moment où j'écris nous sommes le 31/01/2021 ! Je vous souhaite donc une excellente nouvelle année et qu'elle soit synonyme pour vous de paix, d'harmonie, prises de conscience et avancées.

Cela fait un moment que je n'avais pas publié, le dernier article remontant à avril 2020... Entre temps, il y a eu la fin du 1er confinement, puis un autre confinement, couvre-feu, arrivée du vaccin, etc. De mon côté, il y a eu également beaucoup de "mises à jour".

Pendant le (1er) confinement

Cette période a été très enrichissante pour moi et un peu bousculante. Sur le plan professionnel j'ai beaucoup avancé. Mon contrat s'étant arrêté le jour de l'annonce du confinement, c'était donc pour moi une période de chômage plus que de confinement. Et pour autant j'ai avancé. J'ai en effet tenu un carnet tout au long du confinement et entre le début et la fin de mes écrits, il y a eu véritablement un grand écart.

Jamais je n'ai jamais eu autant d'opportunités que pendant le confinement. Pour tout vous dire, j'ai refusé exactement... 7 offres fermes d'embauche avec propositions concrètes ! J'ai pris mon temps et bien pesé le pour et le contre pour finalement signer chez mon employeur actuel et je ne regrette pas du tout mon choix.

Aujourd'hui, je travaille en Mission Locale, alors que je disais à tous ceux qui m'entouraient que jamais je ne travaillerai avec des jeunes, encore moins dans le social et surtout pas en Seine-Saint-Denis. Et c'est pourtant exactement ce qu'il se passe pour mon plus grand bonheur ! 😉 Je suis à ma juste place professionnelle actuellement.

Mes objectifs durant 2021

Ils sont directement liés à mes réflexions faites pendant le 1er confinement :

  • en décembre de l'année dernière j'ai commencé une formation de sophrologue qui durera 2 ans et vais donc la continuer ;
  • de février à décembre 2021 je vais suivre une formation de coach professionnelle certifiée ;
  • j'entame sérieusement mes recherches pour m'installer (enfin !) dans une autre région ;
  • je prends du temps pour moi et vis à mon propre rythme ;
  • je continue à travailler sur moi pour, de plus en plus, sortir de mes anciens schémas et être de plus en plus alignée.

Sophrologie et coaching ?!

Quelques explications sur ces points.

J'ai en effet choisi de suivre une formation en sophrologie, le but étant de me mettre à mon compte ensuite. Ce sera donc ma 2e reconversion. Pour l'instant je ne me fixe pas de délai ferme quant à la création d'une nouvelle entreprise.

Le carnet tenu pendant le confinement m'a servi à réfléchir, poser mes idées et faire plusieurs plans d'actions. Je voulais notamment refaire un point sur mon parcours professionnel passé et futur. Le carnet a reflété beaucoup d'allers-retours dans mes pensées, mes choix. Puis j'ai fini par vraiment me demander "qu'est-ce qui m'a toujours attirée en fin de compte ?". Réponse : aider les gens à changer.
Ce que je fais en tant que conseillère en insertion professionnelle. Pourtant, il me manque quelque chose. Oui, j'aide les personnes à avancer. Sauf que ce métier s'axe plutôt sur le volet professionnel (et souvent social pour ma part).
J'ai l'impression persistante depuis que je l'exerce de passer à côté de quelque chose qui paraît insignifiant aux yeux de la société actuelle mais qui me semble pourtant cruellement essentiel : le bien-être de la personne.

La sophrologie est l'une des voies qui me semble accompagner plus en profondeur le changement interne de la personne. Ce n'est pas de la relaxation, de simples mouvements du corps, ce n'est pas être planté·e là en écoutant la voix d'un thérapeute et en attendant que cela se passe. La sophrologie est plus, infiniment plus que cela. Elle est pour moi l'une des voies vers le mieux-être et si possible bien-être de la personne. À partir de là, tous les autres pans de sa vie suivront avec plus de fluidité (pour résumer grossièrement !).

Ce qui m'amène à l'objectif suivant. Afin d'ancrer plus encore la démarche de changement interne chez la personne accompagnée, j'ai décidé de suivre une certification de coach.

Pour moi, la posture de coach va être une révolution intérieure car il me faudra lutter contre ma tendance naturelle de toujours proposer des solutions. Le coach ne sait pas, il ne conseille pas, il ne propose rien. Il est là pour que la personne accompagnée se questionne, lui rappeler que c'est elle qui sait, qu'elle a déjà toutes les solutions en elle. C'est une posture totalement différente d'un conseiller car elle est beaucoup plus ouverte et respectueuse de l'autre (à mon sens). Et c'est là tout le défi pour moi.
Vous aurez plus de détails quand je commencerai cette formation !

Au passage, cette certification de coach me fera enfin valider un diplôme de niveau supérieur (bac +3), car au total quand mon titre de sophrologue sera validé, ce sera le 4e bac +2 à mon actif... Il faut croire que j'ai un certain goût pour la formation.

Allier la sophrologie et le coaching à mon métier actuel me permettra d'être plus pertinente dans mes accompagnements. Un programme bien chargé et surtout passionnant qui m'attend cette année.

Et vous, quels sont vos objectifs pour cette année 2021 ? Partagez-les dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *